Maisons en bois > Assemblage  >  Regles des econmies d’energie

Regles des econmies d’energie


Selon les récentes études, aujourd’hui quand les Européens recherchent un logement, ils mettent au premier plan le respect de l’environnement et les économies d’énergie, et le reste est traité après. Dans la maison, l’énergie est consommée, principalement, pour le fonctionnement des appareils électriques, le chauffage de l’eau et l’accomodage, mais c’est le chauffage qui prend le plus gros de cette somme.

Engagement impératif de l’architecte
C’est seulement au tournant des années 80-90 du dernier siecle qu’on a commencé à attacher de la vrai importance à la construction à basse consommation d’énergie, et c’est l’Europe de l’Ouest qui était la première à tirer la sonnette d’alarme. Après avoir procédé aux nombreuses études, ils ont spécifié les raisons des consommations colossales de l’énergie qui ne sont pas cachées tellement dans le calorifugeage de la maison que dans la mauvaise étude de projets.

Conception du plan général   Conception du plan général   Conception du plan général

Les spécialistes sont arrivés à la conclusion qu’aujourd’hui ce sont les architectes qui sont appelés à utiliser judicieusement les énergies dans l’espace habité. Pour que la maison soit faible consommatrice d’énergies, tous ses projets doivent « marcher » fonctionnellement et être liés entre eux parce que leurs composantes ne marchent au profit des économies d’énergie de la maison que dans leur ensemble . Les meilleures vues des fenêtres de la maison, avec prise en compte des spécificités d’un terrain et de l’ensemble des exigences des économies d’énergie, dépendent du niveau de qualification de l’architecte et de ses compétences.

Conception du plan général   Conception du plan général   Conception du plan général

Règles de construction des maisons, faibles consommatrices d’énergies en tous types de matériaux de construction
Selon les calculs, le coût des maisons, construites d’après toutes les règles d’efficacité énergétique, reviennent plus cher de 20% que les maisons habituelles, mais, par contre, leur exploitation est moins chère de 60-70%. On va citer les indicateurs qui, en Europe, sont considérés comme majeurs lors de  construction des maisons, faibles consommatrices d’énergies :

  • Bonne orientation suivant les points cardinaux – même la déviation standard des axes de 30 degrés peut s’avérer critique pour son efficacité énergétique
Le mouvement du soleil autour du site de   Le mouvement du soleil autour du site de   Le mouvement du soleil autour du site de   Le mouvement du soleil autour du site de   Le mouvement du soleil autour du site de   Le mouvement du soleil autour du site de
  • Projets nets des plans souterrains, des murs de la fondation et du plancher sur le sol
  • Bon calorifugeage de la fondation
La fondation droite   La fondation droite   La fondation droite   La fondation droite  
  • Précision du calcul des formes architecturales de la maison
  • Etude détaillée des éléments de fenêtre et leur rattachement à l’agencement de la maison
  • Cohérence des projets techniques et des conceptions avec le dimensionnement des équipements adéquats
ingénierie Lumi Polar   ingénierie Lumi Polar   ingénierie Lumi Polar
  • Ventilation de refoulement et d’aspiration avec récupération de la chaleur
  • Le montage minutieux et le calorifugeage de la toiture pour les économies d’énergie de la maison sont particulièrement importants parce qu’on connaît sûrement de la physique que la chaleur ne part pas à tort et à travers mais en direct vers le haut
des toits de maisons Lumi Polar   des toits de maisons Lumi Polar   des toits de maisons Lumi Polar
  • Utilisation au maximum, dans les endroits de jonctions et de fixations, des éléments intercalaires en bois parce que le bois présente les meilleures qualités  calorifuges

Règles de construction des maisons à basse consommation d’énergies en bois naturel
Les spécialistes estiment que la notion d’écologique = à la notion d'économisant des énergies, pour cette raison, donc, en liaison avec le développement des technologies modernes de la fabrication et le haut niveau de la construction des maison en bois, aujourd’hui, ce sont celles-ci qui sont préférées. Mais, en même temps, il y a lieu de prendre en considération que cette affirmation ne marche que si, en sus des règles de construction de la maison à basse consommation des énergies, sont également respectées les règles propres concrètement aux maisons en bois que notre société observe rigoureusement conformément aux hautes normes finlandaises, à savoir :

  • On situe bien la maison sur le terrain, et on fait le projet de la maison en bois même de manière à ce que chaque mètre carré dans la maison soit mis à profit fonctionnellement
  • Les points les plus vulnérables des structures : le plancher, la toiture, les portes, les fenêtres, les noeuds, les jonctions et coins, c’est pourquoi, pour éviter l’apparition, dans la maison, des fentes ou de ponts de froid, nous simulons la meilleure minuserie de toutes les pièces des maisons et faisons les entailles jusqu’à un millimètre près
Balafre correcte et précise   Balafre correcte et précise   Balafre correcte et précise   Balafre correcte et précise
  • On calcule minutieusement le retrait de chaque structure de la maison en bois et on procède à la jonction soigneuse de l’ensemble de leurs pièces    
Pièces d'accouplement Tight   Pièces d'accouplement Tight   Pièces d'accouplement Tight
  • Géométrie nette des compacteurs et de tous les matériaux de calorifugeage qu’on met en place de façon compacte, en continu, sans jeux, en débordant sur les joints et, surtout, dans les baies des fenêtres, des portes et sur le toit
Sceau de qualité pour le bois   Sceau de qualité pour le bois   Sceau de qualité pour le bois   Sceau de qualité pour le bois
  • On n’utilise que les matériaux naturels : du bois finlandais de surchoix А et В, la colle écologique et le reste des composants
  • On n’utilise pas de protection contre le vent en matériaux polymères – à sa place, on utilise le matériau calorifuge à base de parchemin qui « respire », donc, fait passer légèrement l’air. Cela ne permet pas à l’humidité de rester à l’intérieur des murs qui, avec le temps, favorise la destruction ou l’apparition de la matière, très dangereuse pour la santé - moisissure
Protection contre le vent   Protection contre le vent   Protection contre le vent   Protection contre le vent
  • Pour éviter les déperditions calorifiques de la maison, on calorifuge en supplément la dalle de la fondation par la mousse de polystyrène, entre le sol et le béton
  • Dans la toiture, on utilise l’isolation de 300-400 mm qui est conforme aux nouvelles exigences européennes
Les maisons de toit de bois   Les maisons de toit de bois   Les maisons de toit de bois   Les maisons de toit de bois
  • On n’utilise que les fenêtres et portes en bois aux compacteurs les plus récents dont la conductivité thermique fait moins de 0,9 kiloWatt par mètre carré. Par souhait des clients, on offre, au choix, les fenêtres de nouvelle génération avec réchauffage/refroidissement à l’intérieur des vitres

Le respect de ces règles est extrêmement nécessaire, nous vous conseillons donc d’arrêter votre choix, avec soin, sur la société à laquelle vous pourrez confier la construction de la maison en bois à basse consommation d’énergie. Si vous ne faites pas par vous même le projet de la maison en bois et ne maîtrisez pas les subtilités des technologies de construction, il vous sera difficile à apprécier, aussi, la régularité de la construction.

maisons éconergétiques Lumi Polar   maisons éconergétiques дома Lumi Polar   maisons éconergétiques дома Lumi Polar

Sélection des équipements techniques pour la maison en bois

- En Finlande, par exemple, pour la construction des maisons privées, dans 70%, nous utilisons les systèmes des pompes à chaleur qui profitent du sol ou de la nappe phréatique comme sources d’énergies. Le liquide incongélable (mélange de glucol et d’eau), ayant bénéficié de la chaleur en provenance du collecteur de sol, d’un forage ou de la nappe phréatique, se transmet par une conduite à la pompe à chaleur, où sa température baisse, et la chaleur rendue est utilisée pour le chauffage de la maison et la préparation de l’eau chaude. Puis, le liquide refroidi retourne où récupère la chaleur à nouveau

- Pour l’éclairage on se sert des ampoules modernes à base de la technologie LED. Elles consomment 90 % de moins d’électricité que les ampoules à incandescence – cela constitue les économies conséquentes pour la production de l’énergie électrique

- Le compteur électrique en temps réel avec lequel vous voyez la consommation de l’énergie au moment donné, et vous pouvez donc contrôler sa consommation 

- Les pompes à chaleur avec valorisation de la chaleur de l’air ventilé dans lesquelles est utilisée l’énergie excédentaire : l’écosystème. Lors de l’utilisation de la pompe à chaleur pour le réchauffage d’air, on arrive à faire des économies d’énergie jusqu’à 80%. L’air frais provenant de l’extérieur pénètre dans le local à travers les orifices de ventilation, et l’air intérieur tiède est évacué des locaux par l’échangeur de température, intégré au système de la pompe à chaleur

- L’énergie calorifique est utilisée pour produire de l’eau chaude et pour la ventilation, ainsi que pour valoriser la chaleur. Quand le cycle est terminé, l’air est évacué à l’extérieur. Cette régénération de l’énergie garantit le procédé sain et économique de chauffage, économise l’énergie de la chaleur et réduit vos dépenses 

- Par rapport à d’autres systèmes thermiques, les pompes à chaleur « air/eau » réduisent de 50% la consommation de l’énergie pour le chauffage, donc, transforment l’énergie thermique, concentrée dans l’air. Installées à l’extérieur, ces pompes à chaleur transforment le système de radiateurs en systèmes économique et écologique de chauffage. La pompe fonctionne suivant le même principe que n’importe quel réfrigérateur, c’est-à-dire, en profitant du cycle de compression de la vapeur

- Chaque pièce du logement est pourvue de son pupitre (thermostat) pour la régulation du réchauffage ou du refroidissement de l’air, ce qui économise la consommation de l’énergie dans chaque local. Pour économiser l’électricité, on peut « commander la lumière » dans chaque pièce, dans certains locaux la lumière peut s’enclencher et s’éteindre automatiquement

- La cheminée sur bois est aussi source écologique d’énergie. En hiver, elle peut chauffer la maison et utiliser les gaz d’échappement traversant la cheminée comme énergie de chauffage pour les locaux. On installe, aussi, dans la cheminée, le réservoir rempli d’eau qui se chauffe au cours de fonctionnement de la cheminée et est utilisée pour le chauffage de la maison

- Le matériel écologique représente une lignée spéciale de certains fabricants qui consomme beaucoup moins d’énergie que le matériel ménager habituel

- Au niveau des secteurs exposés au vent, on utilise  les « mini-moulins à vent » sous forme de turbines cynindriques qu’on installe sur le toit de la maison. Les «moulins à vent» chargent la batterie à l’aide de laquelle on peut éclairer toute la maison

- Panneaux solaires. Bien que dans les pays nordiques leur utilisation n’est pas très fréquente parce qu’elle n’est pas justifiée : le prix élevé de la technologie et, cependant, il y a peu de jours ensoleillés

Empreinte carbone
En achetant pour soi-même n’importe quelles choses, nous laissons derrière nous dans l’athmosphère ”l’empreinte carbone” et engageons, de ce fait, notre responsabilité de rejets d’une certaine quantité de gaz carbonique dans l’athmosphère qui se produit au cours de leur production. L’environnement est également pollué par les entreprises qui fabriquent les matériaux de construction. La seule exception est faite par les fabricants des produits en bois naturel et d’autres matériaux naturels.

Formulaire de commentaires